Sur les chemis de Marennes Oléron

Le chateau d’Oléron X 10 D734 D240 Rue O m e r C har le t Rue Reytr e Frère s Rue P i e r re W i e h n Rue d e s R e mpar t s Ru e M oli è r e B o ulevar d Phili p p e Dast e Chemin de Ronde Ru e Pi err e e t M a r i e C urie Etangde laPhibie P o r te d e Do l u s Boulevard du Gén é r a l Lecl e r c 2 “ Le chemin des remparts ” 3km Départ et arrivée : Parking de la citadelle Æ Empruntez le chemin piétonnier qui surplombe le port et prenez la passerelle. n Le port ostréicole &RQVWUXLW j SDUWLU GH OH SRUW GHYLHQW DYHF OH WUD¿F pFRQRPLTXH et le développement de l’activité ostréicole au XIX ème siècle, un port ostréicole, de commerce et de voyageurs très actif. De nos jours, l’ostréiculture reste le secteur phare de la commune, qui appartient au bassin ostréicole de Marennes-Oléron. De QRPEUHXVHV FODLUHV G¶DI¿QDJH HW GH YHUGLVVHPHQW RQW pWp aménagées à l’emplacement d’anciens marais salants, formant une véritable mosaïque de terre et d’eau très caractéristique. Æ Au niveau de la passerelle, sur votre gauche vous pouvez visiter : Le chantier Naval Robert Léglise /H FKDQWLHU 5REHUW /pJOLVH HVW OH GHUQLHU WpPRLJQDJH ORFDO GH OD FRQVWUXFWLRQ QDYDOH HQ bois sur l’île d’Oléron. C’est tout un monde passionnant, ressuscité par des outils, des photos, des plans, des gabarits et les gestes ancestraux des charpentiers de marine, que vous pourrez découvrir ici. Æ Depuis la passerelle, longez le chenal et prenez sur la gauche en direction des cabanes. Les cabanes de créateurs Une trentaine d’artistes et d’artisans d’art ont installé leurs ateliers dans d’anciennes cabanes ostréicoles et vous accueillent toute l’année sur ce site exceptionnel. N’hésitez pas à cheminer le long des chenaux, où circulent encore les chalands chargés de poches à huîtres. Poussez les portes des ateliers pour y découvrir une grande va- riété de métiers et de matières : peintres, sculpteurs, céramistes, couteliers, luthiers, marqueteurs, enlumineurs… Æ Panorama sur le Fort Pâté Voici le témoignage précieux des redoutes en pierre. Construit entre 1690 et 1704, lors de l’agrandissement de la citadelle sur les directives de Vauban, la redoute, dite Pâté, servait à la défense de la place. Classée Monument Historique le 14 juin 1929, la redoute du Pâté est acquise en 2006 par la mairie qui la restaure de 2009 à 2011. o La porte de Dolus /D SRUWH GH 'ROXV HW OD SRUWH G¶2UV TXH YRXV YHQH] GH YRLU pWDLHQW OHV GHX[ VHXOV accès à la ville close. De l’autre côté de la route, continuez jusqu’au plan d’eau de la Phibie et la plage du Château d’Oléron. p La plage du Château d’Oléron Æ Suivez le chemin entre plage et plan d’eau. Au fil de votre promenade, admirez le fort Louvois, le fort Boyard, le viaduc… 1¶KpVLWH] j SDV j GpDPEXOHU GDQV OHV UXHOOHV SLWWRUHVTXHV GX 9LHX[ %RXUJ HW YLVLWH] O¶pJOLVH 1RWUH 'DPH GH O¶$VVRPSWLRQ GX ;9,,, ème siècle. Un dépliant spécifique à l’interprétation historique de ce quartier est disponible à l’office de tourisme. q La porte des Pêcheurs /D SRUWH GHV 3rFKHXUV GDWDQW GH D pWp YLWDOH SRXU OH développement de l’ostréiculture, en facilitant le passage des pêcheurs à pied. Au bas de la rampe, un petit bassin en ciment servait au lavage des bottes à leur arrivée. r La citadelle Æ Vous suivez l’accès historique de la citadelle. /D FLWDGHOOH FODVVpH 0RQXPHQW +LVWRULTXH HQ HVW XQH GHV SOXV UHPDUTXDEOHV IRUWL¿FDWLRQV GH OD F{WH DWODQWLTXH &RPPHQFpH VRXV OH UqJQH GH /RXLV ;,,, HOOH HVW DFKHYpH SDU 9DXEDQ DX GpEXW du XVIII ème siècle. Après avoir passé trois poternes (petites portes), voici le pont dormant (par opposition au pont levis) et la majestueuse porte Royale . Æ Passez par la porte Royale, vous êtes maintenant dans la cour d’honneur de la citadelle. Consultez les panneaux signa- létiques. Æ N’oubliez pas de monter jusqu’à la courtine (chemin de guet sur le rempart) et la terrasse où un magnifique panorama sur « le coureau » vous attend. Fin du parcours.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTAyMTI=