Sur les chemis de Marennes Oléron

saint - trojan -les-Bains X 8 “ Du balnéaire à l’inspiration des peintres ” 5 et 12km Départ et arrivée : Office de tourisme, carrefour du Port n Cœur du village et son histoire Prenez l’avenue du Port. Sur la droite se trouvait la gare du tramway mise en service en 1904. En continuant sur cette rue, dans le virage, point d’avancée maximum des dunes, se situent un calvaire et une petite maison qui a été recouverte en 1832 par le sable jusqu’à sa cheminée. Æ Poursuivez par la rue de la République. 300 m plus loin, l’église GpGLpH j 6DLQW /RXLV GDWH GH HOOH UHPSODFH XQ DXWUH pGL¿FH GH O¶pSRTXH PpGLpYDOH HQJORXWL SDU OHV VDEOHV DYHF O¶DQFLHQ YLOODJH (OOH D pWp UHFRQVWUXLWH DYHF GHV PDWpULDX[ GH FHW DQFLHQ pGL¿FH Æ Découvrez ici le cœur du village et sesnombreuses venelles, l’âme de ce village de Pierre et d’Eau. Petit détour par la cité Bonsonge avec la place Thomas Russy , pêcheur Saint-Trojanais qui, le IpYULHU D VDXYp PDULQV ORUV GX QDXIUDJH GH /¶$QGUp )pOL[ DX 3HUWXLV GH 0DXPXVVRQ GRQW un ex-voto classé monument historique, se trouve dans l’église. Æ En continuant rue de la République, « Le Grand Hôtel des Bains » , construit en 1860. Il est le premier hôtel de l’Ile d’Oléron. En face « l’hôtel Moderne » construit en 1903 actuellement l’Hôtel de la Paix, avec sa tour datant de l’époque de l’architecture balnéaire. o Quartier « Art Deco » En continuant la rue de la République jusqu’au carrefour de la Poste, prenez le boulevard Pierre Wiehn, résistant oléronais fusillé à Bordeaux le 10 janvier 1944. Æ Sur votre gauche, le casino « Saint-Trojan » . Salle de spectacle construite en 1930 avec sa façade art déco, cet établissement deviendra un cinéma en 1934, puis un casino en 2016. A droite de ce bâtiment, l’ancien kiosque du syndicat d’initiative avec une architecture remarquable. En février, vous serez enivrés par les effluves des nombreux mimosas introduits par Nicolas Martin en 1892. p Architecture balnéaire En prolongement du boulevard Pierre Wiehn, tournez à gauche rue Jean Hay (député de Marennes 1893-1945, résistant mort en déportation) pour arriver boulevard de la Plage. Appréciez l’architecture « Bains de mer » du début du siècle dernier avec les villas typiques de cette époque. $GPLUH] O¶DUEUH UHPDUTXDEOH GH 6DLQW 7URMDQ OHV %DLQV XQ F\SUqV GH /DPEHUW Première station balnéaire de l’Ile d’Oléron en 1898 en devenant Saint-Trojan-les-Bains, témoignage de reconnaissance pour son climat doux et sain qui a favorisé l’implantation d’établissements sanitaires pour enfants malades. Æ Continuez par le boulevard Félix Faure. A l’angle avec le boulevard Camille Chabannes, le Centre Hélio Marin, anciennement Sanatorium créé par Emmanuel Pineau avec l’architecte Charles Justin Le Cœur, inauguré en 1896, inauguré par le Président de la République Félix Faure. Prolongez le boulevard Félix Faure par la promenade de Manson en suivant le boulevard de Gatseau et continuez par l’allée Bel Air pour rejoindre la rue Camille Samson. q Cadran solaire Passez rue Camille Samson (directeur de l’école publique durant la guerre de 14-18) en vous arrêtant devant le cadran solaire sur la façade de la maison « Pas un jour sans soleil » puis continuez par la UXH &KDUOHV GH *DXOHV TXL GHVFHQG VXU OD SODFH GHV )LOOHV GH OD 6DJHVVH R VH WURXYDLW OH FRXYHQW GH la congrégation du même nom. r Village d’inspiration des peintres Æ En traversant le boulevard de la Plage, vous traverserez le marais perdu et rejoindrez la digue de la Taillée sur laquelle vous aurez une vue panoramique sur le pont d’Oléron et le coureau d’Oléron. Vous continuerez sur votre gauche sur la digue pour arriver sur le port ostréicole de notre village où se côtoient cabanes ostréicoles et cabanes d’exposition d’Art, Saint-Trojan-les-Bains étant reconnu comme Village d’inspiration des Peintres depuis 2009. Plusieurs cabanes d’artistes sont disséminées des deux côtés du port. Version longue : s Marais des Bris Æ Après le point n°3, continuez la promenade de Manson et empruntez la digue Pacaud, ouvrage protégeant notre commune de la submersion, sur 300 m et le marais des Bris . Ce marais, dit de la IHUPH © *UDQGMHDQ ª HVW GHYHQX XQ VLWH GpSDUWHPHQWDO QDWXUHO VHQVLEOH 3XLV YRXV ORQJHUH] OH &HQWUH 'pSDUWHPHQWDO /DQQHORQJXH DQFLHQ SUpYHQWRULXP FUpp HQ DSUqV DYRLU pWp XQH EDVH aéronavale américaine (1917-1918). t La plage, la forêt En continuant sur la digue Pacaud, vous arriverez plage de Gatseau . Vous avez la possibilité d’aller jusqu’à la pointe de Maumusson avec le P’tit Train de Saint-Trojan (1963) en sillonnant à travers les pins et les chênes de la forêt domaniale . Cette partie de notre côte est restée tristement célèbre pour ses nombreux naufrages, un des nombrils de la mer comme l’écrivait Victor Hugo. Vous ne pouvez pas ignorer cette imposante stèle, venue du Périgord noir, marquant l’endroit où le premier combattant a posé le pied sur la terre d’Oléron pour libérer notre territoire le 30 avril 1945 (Opération Jupiter). Æ Retournez par le sentier vert qui traverse la forêt de pins créée par l’homme pour protéger la commune de l’invasion du sable dès 1819 (1 ère palissade, 6 autres suivront) ; le sentier jaune vous conduira à la gare du P’tit Train. Fin du parcours.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTAyMTI=