Sur les chemis de Marennes Oléron

St-just / luzac X 4 “ Le chemin des hameaux ” 9,8km Départ et arrivée : Place Papin D241 R u e d u S t a de A v en u e M a r c e l B o y a r d R u e J e a n M o u l i n m pl e R ue d e s Ac a c i a s Rue d e s G u i g nie r s Artouan Luzac Zone artisanale n Le logis des Pibles (domaine privé) Belle ferme à cour et dépendances, construite au XVII ème siècle, dont il subsiste deux portes à fronton. Au XVIII ème siècle, le logis appartenait à une riche famille saintongeaise, les Fleurian, de fraîche noblesse. Inquiétés à la Révolution, ils s’exilent,nonsansavoird’abordenterréunetimbalepleinedepiècesd’oretd’argent: celle-ci fut retrouvée par un fermier en 1920. o Le puits de quartier - place des Touches /D SODFH GHV 7RXFKHV HVW XQ FDQWRQ DVVH] ODUJH SRXU OH passage des véhicules attelés, avec un puits de quartier, en pierre de taille calcaire, surmonté d’une armature en fer forgé. Æ Empruntez à gauche la piste cyclable (chemins de la Seudre) qui vous offrira une vue panoramique de la rive gauche de la Seudre (forêt de La Coubre, La Tremblade) où vous apercevrez les traces d’anciens marais salants, élevage extensif. Attardez-vous, et observez, selon la saison, les aigrettes, hérons cendrés, hérons garde-bœufs, échasses blanches... p Le logis de La Puisade (domaine privé) Cette grande maison de maître borde un chenal qui était autrefois navigable : WUDFHV GH O¶DQFLHQ SRUW /D 3XLVDGH WLUH VRQ QRP GH O¶DERQGDQFH G¶HDX GRXFH GDQV la cour du logis, se trouve un puits à dôme de pierre de taille, daté 1736 (non visible de la voie publique). Du chenal, vous apercevrez les traces d’un ancien balcon. Æ Vous pouvez suivre la route de La Puisade sur la droite. Longez la place et tournez à gauche. Remarquez un ancien four à pain j JDXFKH HW VRQ SXLWV /H IRXU pWDLW utilisé par la communauté des habitants du hameau. q Les moulins à vent Sur cette route, vous apercevez plusieurs moulins à vent GRQW XQ HVW UHVWDXUp /D FXOWXUH FpUpDOLqUH V¶HVW EHDXFRXS GpYHORSSpH j SDUWLU GX XVII ème siècle pour répondre aux besoins de la marine. r Le logis de Rochebonne (XIX ème siècle, privé) Cette belle maison de maître tout en pierre de taille témoigne d’une nouvelle prospérité liée au commerce du vin. s Le logis du Treuil Bois (domaine privé) Admirez (n°18) un double portail monumental du XVII ème VLqFOH VHXO YHVWLJH G¶XQH DQFLHQQH IHUPH IRUWL¿pH aujourd’hui disparue. Æ Tournez à droite, dans la rue Garesché, puis prenez la rue de la République en longeant l’église pour rejoindre la place Papin. t L’église Saint-Just (XV ème - XVI ème siècles) Cette église monumentale faisait partie des possessions de O¶DEED\H DX[ 'DPHV GH 6DLQWHV /D FRQVWUXFWLRQ GX SRUFKH triangulaire en avant de la nef du XV ème siècle, commencée au début du XVI ème siècle, fut interrompue pendant les guerres de religions. Celui-ci aurait dû être la base d’un clocher, jamais achevé, comparable à celui de Marennes. Selon une légende, l’architecte a été assassiné par l’un de ses frères, jaloux. Fin du parcours.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTAyMTI=